L'almanachronique du 22 février

Publié le par blancafort

Hello les blogos ! Snif snif la blogose !

L'instant est grave ! La solennité emphatique requise aux cérémonies singulières est prestement convoquée en cet instant majeur et capital ! Tremblez pauvres béotiens, profanes gueux !
Amis sybarites des troquets, épicuriens du tout, hédonistes des délices peu lisses, jouisseurs joufflus joyeux, je réclame votre audience !
Le monde change ! Soyons vigilants !
En effet, ce 5 février dernier a eu lieu une cérémonie d'inauguration, passée un peu inaperçue, mais révélatrice d'un monde en mutation permanente.
Non loin des Champs-Elysées, à Pâaaris, et après le Canada, les Etats-Unis et Saint-Tropez-la-Fiente, le premier "bar à oxygène" a vu le jour dans la capitale. On avait ouï dire distraitement de cette nouvelle génération de "plaisirs" des sens, d'une oreille passive, un peu étourdi certes, mais plutôt amusé, quoique déconcerté. Or voilà que c'est fait, c'est là, à nos portes !
Le "bar à oxygène" est un établissement, ici le "bar" est un terme putassier et obséquieux, qui propose à d'irrémédiables crétins d'humer des huiles essentielles, le nez accroché à des éprouvettes, dosées à près de 95% d'oxygène.
Et je vous le donne en mille, à qui doit-on cet institut pour nazes ? Figurez-vous, aimables pourceaux, que l'on doit cet acte meurtrier à l'exécrable vaniteux vulgaire Séguéla, ou plutôt à son épouse, une exquise pouffe, manucurée jusqu'aux trompes de Fallope.
Volupteux hédonistes, la guerre est déclarée ! Il nous faut protéger le terme "bar" à tout prix ! Bien que je respecte au plus haut point les michetonneuses des ruelles de Navarre, ne prostituons pas tout et n'importe quoi !
Les bars sont en sursis ! Assaillis de toute part en pleine divagation crevarde de la santé-bio-bien-être et consorts, ceux-ci périssent et sombrent dans l'indifférence la plus absolue. Il faut de la félicité naturelle et extatique ! De l'ivresse végétale pas cancérigène pour un sou ! De la pureté, du purifié, de la vertu ! Yen a marre des haleines de fond de piscine, des aisselles moisies, des brèves de comptoir des sphincters de la glotte ! Yen a plein l'cul de ces bredouilleurs à la petite semaine qui se purifient le foie avec du picrate détonant ! De ces rebelles secoués qui en ont dans le pif et joliment pafs !
Faut pu-ri-fier ! Respirer de la "tramontane" bleue à base de gingembre et de citron bio pour le transit intestinal ! Inhaler le "prince d'orient" pour stimuler les défenses naturelles ! Renifler "agrume d'un soir" pour dilater la rondelle !
Merci Séguéla ! Gloire à toi ô gros côlon de la pensée excrémentielle, lucilie des inovations étronières ! Merci !
J'ai comme une envie de vomir soudainement !
Vite ! Humons ce calandos ! Aaaaaaaah !

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article