L'almanachronique du 27 février ! C'est la guerre !

Publié le par blancafort

Hello les blogos ! Bella ciao la blogosa !

Sacrés italiens ! Toujours prêts à ruer dans les brancards branquignolesques ! De bons mâles sanguins, perpétuellement en lice pour marquer leur territoire ! Qu'ils sont beaux et irascibles ces cocasses pâteux intégristes ! Ah qu'elle est douce cette faconde sanguinaire ! Depuis la nuit des temps, voyez-les tous ces taureaux de pacotille se gonfler le jabot, s'astiquer la crête ! Voyez-les s'expier la corolle quand les circonstances le demandent ! Qu'ils sont beaux et forts et qu'ils ont l'humilité des grands hommes ! C'est bien simple, on dirait des français !
Dernier acte.
Après son "Casse-toi pauvre con", bien à lèse-majesté dans ses baskets, nôtre à cran président accro, lors de son discours un peu oublié, a tout simplement demandé auprès des instances requises, que la gastronomie française soit inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. Mondiaaaal le patrimoine ! Bon pourquoi pas ? Flattons-nous avant qu'ils nous flattent ! Et il n'est pas risible de faire preuve d'un peu de vanité en se décernant des éloges bien naturelles et indubitables !
Or voilà-t-il pas que les italiens, dans une réaction logique de défense du territoire, s'offensent de la chose ! "Comment ?! Ces français arrogants veulent inscrire leur gastronomie au patrimoine mondial de l'Unesco ?! Et nous alors ?". Offense qu'ils traduisent en une joute culinaire des plus corrosives et où ils rétorquent, sans coup férir, qu'ils ont eux-aussi, sinon plus, le droit d'en faire autant ! Non mais ! Et d'ajouter qu'ils ont plus de plats et mets que ces pauvres gueux insolents ! C'est à dire nous !
Ah Ah ! Voilà une bien bonne polémique à la con ! Ces italiens alors ! Ils n'ont peur de rien !
"Messieurs les ritals, tirez les premiers ! Vous nous avez déclaré la guerre, qu'il en soit ainsi ! Nous nous retrouverons sur un champ de bataille, choisi par vos soins, et nous prendront le temps d'aiguiser nos armes ! Vous, avec vos pâtes et vos pizzas, nous, avec nos saucissons et nos crêpes suzette ! Et ça va chier ! Pas de quartier ! Une véritable boucherie qu'ça va être ! Jusqu'à la mort...de rire !"
Voilà l'Europe en marche ! Et voilà une belle occasion de se retrouver pour d'aimables batailles clochemerlesques ! ça nous ferait du bien ! Imaginez un peu, à l'instar de ces pauvres combats économiques à la mords-moi-l'noeud, que l'on se retrouve entre peuples européens pour de plaisantes rixes sur l'honneur supposé d'une particularité nationale assidûment proclamée et défendue par les uns contre les autres !
Aaaaaaaaaaah ! Sacrés ritals !
Vivement la suite ! 

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article