L'almanachronique du 28 mars

Publié le par blancafort

Hello les blogos ! Quand vous serez bien vieille ma blogose !

Hors âge ! Ode et zest'poire ! Eau vieille ! Est-ce haine 'mie ?
(Hi Hi...c'est manière de détasbiliser les croulants et au mieux stimuler leur encéphalo'gramme qui ne pèse plus autant ! Ploum ! Ploum !)
O rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !
Alors les vioques, on s'éclate ?! Ben mes aïeux, quelle santé ! Quelle vigueur ! Vous êtes de plus en plus nombreux mes piquants paradoxalement alertes ! Figurez-vous, selon les derniers chiffres dilvugués par l'institut national d'études démographiques (l'ined), que vous êtes pas moins de 20 000 centenaires dans notre hexagone ! 20 000 centenaires ! Et dire que La Rochefoucauld, le mondain mélancolique, regrettait en son temps que "peu de gens savent être vieux" ! Peine perdue mon duc, du moins au sens propre. 20 000 centenaires ! Qu'en dis-tu ? Autrefois ceux-ci faisaient "figure d'oracle avec leur siècle d'histoire sur les épaules", désormais ils ne cessent de battre des records : 3 760 en 1990, 20 000 aujourd'hui, et très certainement 60 000 dès 2050 ! L'espérance de vie fait un véritable bond, elle progresse de quatre mois en 2007. Mais jusqu'où s'arrêtera-t-elle ? Et que Dieu nenni !
Que va-t-on faire de tous ces séniles Céline ? Je parle pour Dion, boutons acnéidés ! Alors ? Vieillir plus, d'accord, mais pourquoi faire ? Attention, entendons-nous bien, j'ai l'air comme ça mais je n'ai rien contre les ancêtres ! Ne me faites pas dire ce que je pense, comme le disait celui qui n'a pas vieilli ! J'ai bien plus d'affinités avec les vieux que bien des jeunes déjà rassasiés de jours mornes !
Alors que faire avec ces gâteux chargés d'ans ? Hein ? Ou plutôt, que peuvent-ils faire pour ne point subir la pire humiliation de la vieillesse, celle de ne rien recevoir que de la pitié ? C'est simple mes élimés du bulbe, profitez ! Profitez de cet âge sauveur, où le sang coule plus sage dans les veines, où les plaisirs se font saveur ! Profitez pour faire ce que vous n'osiez faire ! Faites chier les autres ! Les cons par exemple ! Vous êtes libres ! Votre antique âge vous le permet. Bien des égarements vous seront pardonnés ! Vous avez le privilège de votre seul jugement et de vos désirs les plus absolus. Profitez nom d'Hérode ! Souvenez-vous de cet état juvénil, celui de vos vingt-ans, où, sans avenir et sans foi, vous voguiez au rythme merveilleux des désirs les plus fous et les moins constructifs ! Faites de même mes décrépits sans répit ! La mort est au bout certes ! Mais que représente-elle face à cette vie qui tout au long nous tance impétueusement le derche et où le primesautier travail semble être la seule quête ? Soyons vieux tôt ! Vivons de nos seules envies !
Faites ce que vous voulez, mais faites-le bien !
Quoi ? Vous voudriez bien mais vous ne le pouvez pas ! Et pourquoi donc ? Vous n'avez pas assez de pognon ?! Mais faites la révolution les croulants ! Allez buter du bourgeois et du politicard ! Réclamez vos droits ! Relancez la commune et soufflez-donc un air tonitruant de mai 68 façon vioque dans les rues ! Grimez-vous en rebelles subversifs et faites tout péter ! C'est votre tour ! Fumez dans les bars ! Buvez et droguez-vous ! Provoquez, narguez, défiez les pouvoirs et les cons ! Soyez les nouveaux agitateurs et les empêcheurs de tourner en rond !
Allons enfants ! C'est la lutte finaaaaaaaale !
Vive les vieux !

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article