L'almanachronique du 5 avril

Publié le par blancafort

Hello les blogos ! Truili Truili la blogose !

Bon alors qu'est-ce qu'il se passe les blogos ? Et notamment Sophie et Cactus Juan ? ça va pas ou quoi ? On se lâche ? On commente, on invective, on me cherche les poètes ? Et tout ça par l'entremise de l'almanachronique ! Oh nomdidiù ! Je m'en vais vous calmer les trublions ! Attention ! Ô beaux gamins des revoyures, c'est moi le dingue et le filou, le Jérémie des roses cuisses, une crevette sur le dard et le dard dans les interstices; si vous me cherchez, ça va chier ! Moi qui ne désirais qu'être en ces lignes un simple oiseau fardé, un albatros de rémoulade, une mouche sur une taie, un oreiller pour sérénade, une herbe douce comme un lit; voilà que vous me poussez à la fulminance d'un caractère que j'espérais contraindre au silence. Oh nomdidiù !
Ah les naifs, les innocents ! Les jobards ! Ne voyez-vous pas ce monde décérébré qui nous tance le squelette pour m'exciter ainsi la caudale ? ça ne vous suffit pas ? Il vous faut quoi de plus les pudiques laudatifs pernicieux ? Hein ? Une guerre mondiaaaaaaaaaaaale ? De l'OGM dans la salsepareille ? La bouteille de pinard à 50 cl ? Du rififi dans le gloubi-boulga ? Du camembert pasteurisé au soja ? Arrgh ! Je ne puis le croire !
Et dire que pas plus tard que ce matin, alors que rien ne prédestinait à obscurcir cet incroyable journée ensoleillé, sur France Inter (Faudra que je me mette très vite à France Culture !), un improbable diseur osa sans retenue décrire ce siècle naissant comme un temps nouveau de l'hédonisme retrouvé ! J'en suis tombé des nues ! Précisant, le bougre, que face à ce monde foufoufou, les gens avaient à coeur de favoriser le futile plutôt que d'autres valeurs essentielles d'antan ! Pauvre con ! Mais le futile, disetteux cérébral de mes deux, est dépourvu de sérieux, et ne se préoccupe que de choses sans importance ! L'hédonisme est chose autrement plus sérieuse qui prend pour principe de la morale la recherche inconditionnelle du plaisir, de la satisfaction !!!!! Et ce, bien loin de la frivolité puérile telle que la mode, le paraître et la bêtise d'une désinvolture appliquée !
Rien n'est moins futile que l'hédonisme ! Sais-tu, comme le dit Oberlé, que l'Office des ténèbres veille tous les jours à faire reculer les plaisirs les plus épicuriens ? Et je ne vois pas chez ces merdeux incultes une once d'hédonisme dans leur recherche du plaisir immédiat, et souvent, contraint et forcé !
Mais je m'enflamme ! Tout ça pour dire, mes blogos chéris, qui faut pas me chercher ! Comme pour Picasso, je ne cherche pas, je trouve. Et on me trouve si on me cherche ! Non mais !
Ah oui au fait ! Moi aussi je vous aime !

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article