L'almanachronique du 16 mars

Publié le par blancafort

Hello les blogos ! Je fume pour oublier que tu bois la blogose !

Monsieur rêve de longues heures
Et de comptoirs si longs
Qu'ils sont les seuls
Qu'ils le remplissent de bonheur
Monsieur rêve de doux vices
Des femmes oblongues
Et des docteurs qui le punissent

Rêve de si belles
De lèvres sensuelles
Sismiques et sensuelles

D'une vie qui le flingue
D'une mort qui l'épingle
Au ciel
Au ciel

On est loin de l'amor de loin
On est loin de la mort de loin
On est loin

Monsieur rêve ad libitum
Comme si c'était tout comme
Dans les cantiques
Qui emprisonnent et vous libèrent
Monsieur rêve d'c'foutu bonheur
Des heures des heures
De vertige à plusieurs

Rêve de chimères
De mots et de trouvères
A faire et à refaire

D'une vie qui le flingue
D'une mort qui l'épingle
Au ciel
Au ciel

On est loin de l'amor de loin
On est loin de la mort de loin
On est loin

Monsieur rêve
Au ciel
Monsieur rêve
Au ciel
Monsieur rêve

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article