L'almanachronique du 27 février

Publié le par blancafort

Hello les blogos ! Waouuu la blogose !

Ce n'est pas toujours facile d'échapper à la campagne. La campagne électorale bien entendu !! La campagne champagne du latin campania "plaine", on y est en plein dedans ! Voir chronique boueuse précédente. Campagne électorale par ci, campagne électorale par là ! Il n'y a pas un média qui ne soit pris entre ses crocs bien en jambe ! Tous les désormais cinq ans, les hommes s'écoutent au travers des candidats qui traduisent sans peine ce qu'ils veulent entendre ! Et que disent-ils ? Qu'entendent-ils ? Si ce n'est cette perpétuelle recherche d'un bonheur "difficile" comme le chroniquait Alexandre Vialatte dans les "chroniques de La Montagne" ?  Et d'abord qu'est-ce que le bonheur ? Est-il empreint de succès, d'argent, de temps libre ? Est-il matériel ou immatériel ? Il est un fait, un objectif, un mirage, un solide, un processus, une recette ? Une illusion ? Vialatte quant à lui disait que le bonheur est un papillon. Il va et vient. " L'ombre de notre main l'effarouche ". Puis ajoutait que "s'il existait on l'aurait su. Depuis qu'on le cherche on l'aurait trouvé. Ce n'est pas autre chose qu'une idée fixe. Il est fait pour la plus grande part de la fin des petits ennuis de la vie. L'homme sage devrait les multiplier. "  Bref comme le disait Voltaire, vivons heureux ! Vivons notre quotidien au plus proche de nos illusions sans aucun sujet de repentir et sans espoir ! Surtout sans espoir ! Pour en finir avec les citations, évoquons Chateaubriand qui écrivait que "religion à part, le bonheur est de s'ignorer et d'arriver à la mort sans avoir senti la vie " !! Que des boute-en-train ces auteurs !!  Mais revenons à Vialatte avec cette notion intéressante du bonheur qui serait fait de la fin des petits ennuis de la vie . Et hop ! Un coup de bonheur par ci, un coup de bonheur par là ! Et hop ! Un ennui en moins, un autre estompé, celui-ci oublié !!  Ce soir, j'écoute une sonate de Mozart, la KV 19d de 1791 à la lumière d'une bougie. Et hop, la facture EDF oubliée ! Je bois une bouteille de Corbières Château Ardolou 2005 ! Et hop, ma solitude estompée ! Continuons, ça marche ! Une petite cigarette qui fait rire et Vialatte dans le texte ! Et hop, une femme en moins ! Ah merde ! ça ne marche pas toujours son truc ! Putain de bonheur !!

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article