L'almanachronique du 18 mars

Publié le par blancafort

Hello les blogos ! Bzzz Bzzz la blogose !

Que faire le samedi soir dans le Gers ? A défaut de le faire sous ! Grande question, un peu angoissante il faut l'admettre, tant la diversité des manifestations frise parfois l'apoplexie culturelle ! Entre le sempiternel chiantique loto du comité des quêtes et le bal musette de Jacky Robert et ses sulfateuses, l'alternative semble réellement cornélienne ! Nous n'oublierons pas évidemment le repas des chasseurs, boustifaille gargantuesque où la substantifique moëlle se mêle au confit de canard, élevé en plein air, élevé en plein gras ! Prenons un menu au hasard d'une de ces agapes cynégétiques frugales : Garbure, entrée gasconne et sa charcuterie, rôti de chevreuil, trou gascon, civet de sanglier, grillades, flageolets croustade, café, pousse-café et pousse au crime avant la sieste déontique ! Burp ! Vous imaginez un peu la gueule des végétaliens dans nos contrées !!! Bref ! Oublions ces stockfish blêmes qui sont des criminels du bon goût et de la jouissance gastronome, et revenons à ce qui nous préoccupe ! Alors que faire ? Que faire le samedi soir ? Côtoyer l'incôtoyable déchiré de la glotte au comptoir des repus sous quelques arcades faiblissantes ? Applaudir la compagnie théâtrale des "esperecats" de la gaudriole sur la scène vermoulue d'une antédiluvienne salle des fêtes où les néons blafards éclairent la "boudine" qui convoite le presque rien en attendant pire ?!? Attendre le renouveau devant l'inutile Sébastien qui s'esbaudit de la médiocrité en prétextant que cette culture indigente du coussin péteur est ce qui se fait de mieux en province ? Attendre le renouveau ?...Tiens pourquoi pas ?! Parce que mes petits blogos, dans quinze jours débute la saison officielle du renouveau culturel !! Et là, plus question de se s'apitoyer piteusement sur le bien-fondé de s'emmerder à deux ou tout seul en ces samedis soirs à la con, mais bien de réfléchir quant à savoir s'il ne serait pas temps de se reposer quelque peu afin d'affronter dignement le monde indécent du plaisir à tous les étages, tous les jours de la semaine !! On y reviendra !

Dans quinze jours...Hmmm...vivement l'été...

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article